Pourquoi Moha La Squale est l’un des rappeurs à suivre de près en 2018  ? / On Apprécie


Tout le monde en parle, les maisons de disques se l’arrachent, l’ascension fulgurante de Moha La Squale est sans précédent et on vous explique pourquoi.

Tout a commencé le 6 août dernier lorsque Moha La Squale balance le premier clip d’une longue série. Comme un air de présentation, le rappeur du 20ème arrondissement de Paris raconte l’histoire de Bendero qui s’apparente être la sienne. Il assume son passé pas toujours joyeux et affiche ses ambitions pour le futur sur un fond d’authenticité qui ne s’achète pas.

C’est donc chaque dimanches depuis un peu plus de 3 mois que le rappeur âgé de 22 ans mets en scène des moments de sa vie en balançant un clip inédit sans réel projet autour, l’impact est impressionnant tant ses vidéos se sont propagées sur la toile. Cette viralité s’explique par l’univers « street » mélangeant dureté et mélancolie que le rappeur franco-algérien kick sur chacune de ses tracks. Celui qui est actuellement en 2ème année des cours Florent (école de Théâtre) se montre visuellement très démonstratif affichant souvent un grand sourire et pouvant switcher avec une tête de psychopathe en un clin d’oeil.

Il est le parfait contraste de ce qui se fait actuellement dans la rap « trapéisé », qui manque parfois de sincérité. Cette sincérité s’observe à travers ses textes et ses clips presque tous réalisés en one shoot (en plans séquences) ou alors avec très peu de coupures ce qui induit une réelle ambition d’authenticité et d’indépendance dans son travail.

Côté références, il n’hésite pas à poser son 16 sur l’instru classique de Retour Aux Pyramides avec le titre Mon Époque (ci-dessus) ou encore sur celle de 2pac pour le morceau Thug Life mais la vraie ligne directrice se nomme Jacques Brel. On retrouve plusieurs citations emblématiques de l’artiste en guise d’introduction de ses morceaux.

Trois mois plus tard, l’artiste en devenir a réalisé quelque chose de grand. Même si très peu d’informations ont filtré, il s’illustre dans l’un de ses derniers clip en signant chez Warner Music, de bonne augure pour la suite de sa carrière.

Cette signature annonce une visibilité certaine pour 2018 avec la sortie d’un projet complet à venir. Moha La Squale est à l’heure actuelle ce qu’est une pierre précieuse avant taillage mais une chose est sûre, la sincérité de son vécu et l’animosité de son personnage touchant et attachant continuera d’agrandir une fanbase qui ne fait qu’accroître depuis quelques semaines.

Rendez-vous dimanche prochain sur sa page Youtube pour le prochain épisode.

Et pour les plus curieux, le rappeur a également démarré une carrière d’acteur à travers un court métrage réalisé par un bruxellois qui l’avait repéré en 2014 lors d’apparition succinctes dans les clips de son entourage parisien.